logo Plateforme Hdf

 

 

 

 

 

 

 

La Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France sera lancée le 19 juin 2018 par ses trois co-présidents en présence des partenaires du dispositif : services déconcentrés de l'État, établissements publics administratifs, collectivités territoriales, organismes de protection sociale.

 

L'État, l'agence régionale de la santé et le conseil régional se sont joints pour créer ce dispositif d'observation sanitaire, social et médico-social, dont la maitrise d'œuvre a été confiée à l'observatoire régional de la santé et du social, en lien avec l'Anthropo-Lab de l'université catholique de Lille.

 

 

Les objectifs

L’objectif général de la Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France est d’organiser sous son autorité le recueil, l’analyse des données et les travaux dans les domaines croisés de la santé et de la cohésion sociale.

Instance de veille, elle permet :
- d'améliorer la connaissance de l'évolution sociale et de l’état de santé des populations de la région ;
- de mener des études thématiques selon les besoins dans les champs sanitaire, social, médico-social et de l’addictologie ;
- de connaître l'évolution des institutions et acteurs de la santé et de la cohésion sociale.

 

 

Les outils

La Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France s'attache à développer des outils de connaissance quantitatifs et qualitatifs. Elle travaille à l'émergence d'outils d’information partagés et non exclusifs comme :


- une base territoriale des indicateurs (BTI), consultable via internet, avec un accès restreint aux partenaires financeurs et membres contributeurs de données ;
- un site internet sur l’observation en Hauts-de-France offrant un espace dédié à l’open data avec cartographie dynamique. Ce site identifiera clairement les co-financeurs de la Plateforme ;
- la mise en ligne des publications réalisées par la Plateforme, et des tableaux et cartes sous format accessible ;
- la réalisation d’une journée régionale d’étude et de partage définie par les co-financeurs ;
- la rédaction d’une lettre d’information électronique trimestrielle ;
- l’organisation et l’animation d’un club régional de l’observation associant plus largement les observatoires et autres démarches d’observation de la région Hauts-de-France afin d’assurer des synergies et dynamiques intégrées dans les différentes actions et projets entrepris par la Plateforme.

 

 

Les partenaires

Préfecture de région Hauts-de-France 
Agence régionale de santé (ARS) Hauts-de-France 
Conseil régional Hauts-de-France 

Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) Hauts-de-France
Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) Hauts-de-France
Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) Hauts-de-France
Institut national de la statistiques et des études économiques (Insee) Hauts-de-France
Conseil départemental de l'Aisne

Conseil départemental du Nord

Conseil départemental de l'Oise

Conseil départemental du Pas-de-Calais

Conseil départemental de la Somme 
Caisses d’allocations familiales (Caf) Hauts-de-France
Mutualité sociale agricole (MSA) du Nord – Pas-de-Calais 
Mutualité sociale agricole (MSA) de la Picardie
Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat) Nord-Picardie
Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) Hauts-de-France
Conférence régionale de santé et de l’autonomie (CRSA) Hauts-de-France

 

Observatoire régional de la santé et du social (OR2S)

Université catholique de Lille (Anthropo-Lab)

 

En savoir +

Qui sommes-nous ?

La Charte de partenariat

Le Comité de pilotage

Le Groupe projet

 

 

 

Quelques jours après la remise du rapport confidentiel sur les données de santé par la Cour des comptes dénonçant le verrouillage des données de santé, Marisol Touraine lance une grande consultation nationale sur le partage des données de santé.  

Pour la Cour, favorable à l'open data, la Cnamts et le Cnil entravent singulièrement l'accès aux données, pourtant essentiel pour le pilotage des politiques de santé, et qui est inclut dans la loi de modernisation de notre système de santé.

 

La consultation lancée par Marisol Touraine sur le « big data » en santé s'intègre donc dans ce débat. Jusqu'au 20 juin 2016, le site faire-simple.gouv.fr permettra à chacun de donner son avis sur l’analyse des données de santé. Les principales questions portent sur les usages qui méritent d’être soutenus par la puissance publique et dans quelles conditions les données de santé pourraient être utilisées à ces fins.


La loi de modernisation de notre système de santé facilite l’exploitation et le partage des données de santé, dans le respect de la vie privée, pour tout acteur porteur d’un projet d’intérêt public. Pour concrétiser cette mesure, la ministre a mis en place dès septembre 2015 un groupe de réflexion chargé d’éclairer les enjeux du développement du big data qui présentera ses conclusions au deuxième semestre 2016, en incorporant les contributions des internautes.

 

 

En savoir plus

Accedez à la consultation

 

Lire aussi sur pf2s.fr

Open data pour les données de santé

Big dataEn mars 2016, la Cour des comptes a remis un rapport confidentiel à la mission d’évaluation et de contrôle de la Sécurité sociale (Mecss) et de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, rapport que la presse a pu lire, dont Acteurs publics qui a dévoilé le chose.

Si elle déplore la faible utilisation des données de santé par les pouvoirs publics et les freins à leur ouverture, la Cour des comptes critique très sévèrement l'ensemble des acteurs qui contribuent à une sous-utilisation des données de santé qui forment cependant, pour les magistrats de la Cour, la base de données la plus importante d'Europe : sont ainsi cités l'Assurance maladie qui "s'accapare les données" et les ministères sociaux et les agences nationales qui en dépendent et qui ne joueraient pas leur rôle dans la définition des stratégies permettant une véritable exploitation de cette base de données. Enfin, la Cnil est pointée parce qu'elle met des verroux jugés ttop importants dans l'acès aux données.

Au total, juge la Cour, la France a pris un "retard considérable" dans l'exploitation des données de santé en laissant libre le terrain à la Cnamts qui ne ls utilisent que marginalement et n'autorisent pas leur accès. Elle regrette ainsi que l’ensemble des acteurs, publics ou privés ne puissent accéder à aucune données pour un faire "précieux outil de suivi” ou de pilotage des politiques publiques de santé, vidant du même coup, la loi de modernisation de notre système de santé, de toute sa substantifique moelle sur le pilotage et l'utilisation de données de santé.

 

Lire aussi sur pf2s

Données de santé : faire simple

 

Photo : Marcos Gasparutti, (CC BY-SA 2.0)

 

 

 

 

 

09-06-2020 | Santé

La plateforme sanitaire et sociale dresse le bilan de son activité 2019 et les perspectives pour 2020.   A...

Lire la suite

29-05-2020 | Santé

Mi-mai, 24 087 décès étaient enregistrés en France, tant en milieu hospitalier qu’en Ehpad. En Hauts-de-France, ce...

Lire la suite

29-05-2020 | Santé

  Coronarivus et Confinement (Coconel) est un recueil par internet auprès d’un échantillon de mille personnes représentatif de...

Lire la suite

29-05-2020 | Santé

L’épidémie liée à la Covid-19 a bouleversé l’ensemble des secteurs d’activité et le Gouvernement a décrété l’état...

Lire la suite

29-05-2020 | Santé

Après la perte de son statut de capitale régionale, Amiens a contribué à la construction d’un nouveau...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéros 8 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France de mai 2020              Au sommaire de ce numéro                         RÉGION 2  ...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

                            Numéro 7 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France, décembre 2019     Au sommaire de ce numéro            ...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

                            Numéro 6 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France, octobre 2019     Au sommaire de ce numéro            ...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

                            Numéro 5 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France, juin 2019     Au sommaire de ce numéro            ...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

                            Numéro 4 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France, mars 2019     Au sommaire de ce numéro            ...

Lire la suite

Abonnement

Pour recevoir les publications de la Plateforme sanitaire et sociale de Hauts-de-France, cliquez sur le bouton Abonnement

abonnementabonnement

 

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En validant ce message vous acceptez l’utilisation des cookies.