CA St Quentin 2108Ce document a pour objet de dresser un état des lieux socio-sanitaire de la communauté d'agglomération du Saint-Quentinois, l'une des trente-et‑une zones d'observation. Il respecte le découpage en territoires de dialogue créés dans le cadre du Sraddet piloté par la région.
Il repose sur le traitement d’indicateurs issus de nombreuses bases de données qui abordent différentes dimensions : situation démographique, offre de soins et de services, et état de santé.

 

 

 

 

Un territoire fragile...


La communauté d'agglomération du Saint-Quentinois cumule plusieurs fragilités sociales, à commencer par une baisse de la population de près de 10 % alors que les populations régionale et nationale ont augmentée. Dans le même temps, la part des jeunes s'est réduite et celle des personnes âgées a augmenté.
La plupart des indicateurs traduisent un contexte social plutôt défavorable au regard des valeurs régionales comme nationales.
En constante augmentation, le chômage concerne plus d'un actif sur cinq, supérieur aux niveaux national et régional. Il touche particulièrement les jeunes : plus de 45 % chez les 15-24 ans. Le taux d'inactivité des 25-54 ans est sensiblement supérieur à ceux observés dans la région et en France hexagonale.
Le niveau de diplôme est plus faible qu’en France avec plus d'un jeune de 25-34 ans non scolarisé sur cinq peu ou pas diplômé, soit 50 % de plus qu'à l'échelon national. Dans une CA à caractère industriel, le tissu d'actifs repose sur une forte présence ouvrière mais il est plus lâche en cadres et professions intellectuelles supérieures. Près des deux tiers des foyers sociaux sont non imposés avec des revenus inférieurs aux revenus annuels moyens nationaux comme régionaux. Les taux d’allocataires pour le revenu de solidarité active (RSA) et pour l’allocation aux adultes handicapés sont élevés.

 

 

Des professionnels de santé présents dans la CA mais qui ne compensent pas le déficit sur une zone plus largeCA St Quentin 2018 professionnels santé


La densité de professionnels de santé est relativement bonne, due principalement à l’offre de soins de Saint-Quentin. Toutefois, nombre de ces professionnels se doivent de compenser la pénurie des EPCI limitrophes, ce qui entraîne un vrai déficit sur une zone plus large de la CA de Saint-Quentin. Deux médecins généralistes sur trois sont âgés de 55 ans et plus, contre un sur deux en région ou en France. Le déficit est également important pour les spécialistes de premier recours (gynécologues-obstétriciens, ophtalmologues, les psychiatres), et d’autant plus pour les chirurgiens-dentistes et les masseurs-kinésithérapeutes : 50 chirurgiens-dentistes et 120 masseurs-kinésithérapeutes manquent sur le territoire composé de la CA et des six EPCI limitrophes.
Seules les taux des infirmiers (ères) et de pharmacies sont plutôt satisfaisants sur l’ensemble de la zone avec une densité supérieure à la moyenne nationale.

L'hébergement des personnes âgées dépendantes est voisin du niveau national, tant pour le nombre de places offertes que pour la diversité du type d'accueil. Dans les Ehpad, les places pour personnes présentant une maladie d'Alzheimer sont supérieures à la moyenne nationale, ce qui se traduit aussi par une sur-mortalité. L'offre pour les personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge, est dans le standard des moyennes nationale et régionale. Certains établissements ne se trouvent toutefois pas dans le territoire même de la CA mais dans les EPCI limitrophes.

 

CA St Quentin 2018 causes mortalité

 

Une sur-mortalité très forte


L'espérance de vie des femmes comme hommes domiciliés dans la CA est de 3,8 ans inférieure à celle de l'ensemble des Français ; respt. 3,8 ans et 2,3 ans. La mortalité est forte tous âges et genres confondus, ce qui est encore plus vrai pour la mortalité prématurée (avant 65 ans) avec un écart qui se creuse régulièrement et une surmortalité de l'ordre de 50 % en regard du niveau national.
Les cancers et les maladies de l'appareil circulatoire représentent un peu plus de la moitié des décès du territoire chez les hommes comme chez les femmes. Le différentiel pour la mortalité prématurée est plus important avec le niveau national que tous âges : de l'ordre de +40 % pour les cancers, au-delà de +50 % pour les maladies cardiovasculaires.
Pour de nombreuses localisations cancéreuses, le taux se révèle très différent de la moyenne nationale, avec de fortes surmortalités par cancers de la trachée des bronches et du poumon chez les hommes, et du sein chez les femmes. Il faut également signaler la surmortalité masculine pour les suicides et les accidents de la vie courante. La mortalité évitable est importante tant sur la communauté d'agglomération qu'en élargissant aux EPCI limitrophes.

 

 

 

 

La collection

 

La collection des états des lieux socio-sanitaires s'adresse à trente-et-une zones d'observation, respectant le mieux possible le découpage des neuf espaces de dialogue élaborés dans le cadre du Sraddet. Ce zonage offre la finesse nécessaire à une plus grande homogénéité des indicateurs. 

Les états des leux sont construit à partir d'une base d’indicateurs calculés par EPCI autour de quatre grandes thématiques : démographie, social, état de santé et offre en professionnels de santé. 

 

 

Aussi sur pf2s

État des lieux socio-sanitaire du bassin minier (à paraître)

 

18-10-2018 | Médico-Social

La Commission européenne vient de publier un rapport comparant les soins de longue durée dans l’ensemble des...

Lire la suite

18-10-2018 | Social

Le plan d’action régional de l’inclusion numérique a été élaboré autour de cinq chantiers. Il se concrétise...

Lire la suite

18-10-2018 | Social

Trois études sur l’inclusion numérique et la lutte contre l’illectronisme ont été commanditées en 2018 par la...

Lire la suite

18-10-2018 | Social

La commission paritaire régionale de l’emploi et de la formation professionnelle (CPREFP) publie une étude prospective sur...

Lire la suite

18-10-2018 | Social

  La DRJSCS Hauts-de-France et le CCAS d’Amiens co-animent l’axe 3 du SIILAB (laboratoire d’innovation territoriale, lauréat de...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

                            Numéro 2 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France, octobre 2018   Au sommaire de ce numéro              ...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

                            Le numéro 1 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France, juin 2018   Au sommaire de ce numéro            ...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

        Le numéro 0 de Plateforme sanitaire et sociale des Hauts-de-France, novembre 2017    Au sommaire de ce numéro       REGION 2 Adelf -...

Lire la suite

Abonnement

Pour recevoir les publications de la Plateforme sanitaire et sociale de Hauts-de-France, cliquez sur le bouton Abonnement

abonnementabonnement

 

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En validant ce message vous acceptez l’utilisation des cookies.