logo delegation pauvereteLe Président de la République a présenté le 13 septembre 2018 la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, reposant sur trois projets sociétaux : productif, éducatif et solidariste et humanisme.

 

 

Adapter le modèle social au XXI siècle

 

Dans son discours, Emmanuel Macron pose les base de l’obligation de formation jusqu’à 18 ans, la refonte des modes de garde, et du revenu universel d’activité. Ces dispositions sont parties d’un ensemble de vingt-et-une mesures rassemblées en cinq engagements : Égalité des chances dès le premier pas pour rompre la reproduction de la pauvreté, Garantir au quotidien les droits fondamentaux des enfants, Un parcours de formation garanti pour tous les jeunes, Vers des droits sociaux plus équitables et plus incitatifs à l’activité, Investir pour l’accompagnement de tous vers l’emploi.

 


Les ambitions de cette stratégie portent sur l’éducation et la formation mais aussi l’accompagnement et l’émancipation sociale. Elle entend aussi adapter le modèle social hérité du XXe siècle de l’État providence aux évolutions du marché du travailpour et des formes de pauvreté et s’engager dans un nouveau modèle d’insertion par le travail.

 

 

 Le bassin minier est l’un des dix territoires démonstrateurs

 

Carte territoires démonstrateurs SNPLP 2018

 

La stratégie nationale fait de l’approche territoriale un de ses axes essentiels. Une dizaine de territoires, villes, départements, m

étropoles, bassin d’activité..., expérimenteront un pilotage territorial de la stratégie, avant que cela soit étendu à l’ensemble des départements.


Cette dynamique sera fondée sur une contractualisation avec les collectivités du territoire, appuyée par une conférence régionale des acteurs associant les personnes concernées dans le cadre d’un portage collectif des objectifs des politiques sociales territoriales.

 

Un nombre limité d’objectifs en formera l’armature : insertion, petite enfance, accompagnement social et éducatif, formation, accès aux droits, participation. En contrepartie, les acteurs devront s’engager sur des résultats à atteindre, et non plus sur des moyens à mettre en œuvre sans évaluation.


En Hauts-de-France, c’est le bassin minier qui sera territoire démonstrateur.

 

 

En savoir plus

 

 

 

18-10-2018 | Médico-Social

La Commission européenne vient de publier un rapport comparant les soins de longue durée dans l’ensemble des...

Lire la suite

18-10-2018 | Social

Le plan d’action régional de l’inclusion numérique a été élaboré autour de cinq chantiers. Il se concrétise...

Lire la suite

18-10-2018 | Social

Trois études sur l’inclusion numérique et la lutte contre l’illectronisme ont été commanditées en 2018 par la...

Lire la suite

18-10-2018 | Social

La commission paritaire régionale de l’emploi et de la formation professionnelle (CPREFP) publie une étude prospective sur...

Lire la suite

18-10-2018 | Social

  La DRJSCS Hauts-de-France et le CCAS d’Amiens co-animent l’axe 3 du SIILAB (laboratoire d’innovation territoriale, lauréat de...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

                            Le numéro 1 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France, juin 2018   Au sommaire de ce numéro            ...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

        Le numéro 0 de Plateforme sanitaire et sociale des Hauts-de-France, novembre 2017    Au sommaire de ce numéro       REGION 2 Adelf -...

Lire la suite

Abonnement

Pour recevoir les publications de la Plateforme sanitaire et sociale de Hauts-de-France, cliquez sur le bouton Abonnement

abonnementabonnement

 

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En validant ce message vous acceptez l’utilisation des cookies.